Messe du Dimanche et Fêtes

  Dimanche 29 octobre 30ème dimanche 10 h 30 messe à GRABELS    

Lire la suite

Dates des prochaines rencontres Catéchuménat

Prochaines rencontres Pour l'instant tous les catéchumènes ont reçu les sacrements préparés.

Lire la suite

Le mot du nouveau curé

Le mot du nouveau curé Article dans Midi Libre

Lire la suite

La rentrée du KT

Catéchisme et éveil à la Foi Septembre 2017

Lire la suite

Agenda d'octobre 2017

Bulletin d\'octobre 2017

Lire la suite

   

Menu utilisateur  

   

Connexion  

   

De 1247 à 1745 Grabels restera sous la suzeraineté de l’Eglise qui financera en partie avec l’appui constant et massif de paroissiens courageux (les bugadières en priorité) notamment les reconstructions de l’église en 1622 et 1666 (suite aux luttes avec les protestants ) et l’érection de 3 cloches ( en 1610, 1653 et 1674 ) . La 3ème cloche ne sonnera plus à partir de 1899 que pour les obsèques des enfants.

En septembre 1657, Mgr François de Bosquet évêque de Montpellier en visite pastorale, constate que les grabellois sont obligés de louer une grange couverte de roseaux pour organiser les offices depuis plus de 50 ans ! Il relance 10 années de travaux ; la maison claustrale ( presbytère ) n’est reconstruite qu’en 1680 avec des pierres issues des remparts.

A partir de 1670 et durant une centaine d’années, deux confréries vont tenter d’animer la paroisse : la confrérie de Notre Dame du Rosaire et la confrérie du Très Saint Sacrement qui fusionneront en 1784 puis déclineront rapidement …

Successivement 3 chapelles seront insérées dans l’église : à la Vierge en 1704, à la confrérie du Saint-Sacrement en 1784 ( bâtie en terrain communal contre le mur nord-est de l’église, connue sous le nom de « sacristie des pénitents » elle sera agrandie en 1879 et restaurée en 1985 ) et à Saint Joseph en 1879 lors de l’agrandissement de l’église avec érection d’un second clocher, cet agrandissement faisant disparaître un cimetière désaffecté et transféré depuis 1841 et qui occupait l’espace devenu place Paul Chassary.

 

L’église va être déclarée cure vacante et le bâtiment se détériorer car le culte y est interdit pendant 8 ans dans les années 1789-1800 et ne s’y tiennent que des assemblées électorales ou des réunions « citoyennes » pour régler la vie locale. Une seule journée, le 23 nivôse de l’An II ( 12 janvier 1794 ), la maison claustrale fut la prison de Grabels !

Depuis l’origine l’église n’a qu’un banc de pierre le long des parois et 3 bancs de bois : celui du Chapitre, celui des Consuls et celui du Seigneur ; les chaises n’apparaîtront qu’à partir de 1830, le 1er achat important de 250 chaises avec agenouilloir, et fixées 3 par 3, date de 1904 ! En 1906 quelques dégradations seront occasionnées surtout à la porte monumentale d’entrée de l’église lors de l’application de la loi sur l’inventaire des biens de l’Eglise que des paroissiens voulurent empêcher.

L’électricité étant arrivée à Grabels depuis octobre 1924, le carillon du clocher installé dès 1899, est enfin électrifié en 1938 puis « automatisé » en 1995 !

En 1943 la cloche installée en 1674 est classée monument historique et cette année-là, en mai 1943, un incendie dans l’église fait disparaître de nombreux souvenirs ( notamment les 2 anges adorateurs pour le Maître Autel achetés par la paroisse en 1883 ) sans fragiliser le bâtiment.

En 1963 le dernier aménagement notable de l’église est l’installation, par le chanoine Roucairol, curé du village, d’un orgue monumental de 35 jeux …

Le Chemin de Croix de l’Eglise de Grabels : Une belle Œuvre de FOI commune à (re) découvrir !

L-M G.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

: pour plus de détails et de justifications voir la plaquette « Grabels et notre église : 9 siècles d’histoire » 50 pages 1995  éditée par l’association Lou Dragas-Histoire de Grabels, d’où est tiré l’essentiel des informations mises en forme ci-dessus par Louis-Marie Grousset le 1er décembre 2011 pour le site de la paroisse de Grabels.

   
© http://www.paroisse-saint-julien-de-la-mosson.fr/ Téléphone paroisse: 04 67 75 49 07 Mail:julien.basilisse@gmail.com